Enfant /Ado

Enfants

En tant que thérapeute de famille, je reçois les enfants avec leurs parents et leur famille. Un enfant ne peut pas aller bien si sa famille est en souffrance. Les enfants n’ont pas toujours la capacité de dire avec des mots ce qui est difficile pour eux. Ils vont alors l’exprimer par leur comportement (opposition, crises, repli sur soi,…) ou par leurs maux ( douleurs au ventre, à la tête, problème de sommeil,…)

Les parents font appel à moi pour diverses raisons : disputes dans la fratrie, difficultés à l’arrivée du petit dernier, traumatisme, tensions dans la famille, relations parents-enfants trop proches ou trop distantes, séparation des parents, recomposition de la famille, secrets de famille, etc.

Lorsqu’un enfant vit un traumatisme, comme une agression, de la violence à l’école, un abus sexuel, c’est toute la famille qui s’en trouve ébranlée. Je vais alors alterner des séances centrées sur l’enfant, sur le trauma qu’il a subi et des séances familiales afin de permettre à chacun de s’exprimer et d’être soutenu. Pour les traumatismes, je travaille en EMDR, une thérapie qui aide à digérer des souvenirs restés douloureux dans la mémoire.

J’utilise lors des séances familiales des outils ludiques, des jeux, des dessins et de l’humour afin de rendre les thérapie plus légères et accessibles aux enfants, quel que soit leur âge.

Ados

Les adolescents sont par définition à une étape charnière entre leur statut d’enfant et d’adulte. Ils cherchent à prendre leur envol et en même temps, ils sont besoin de sentir bien enracinés. Je reçois donc les ados en alternance seuls et avec leurs parents, leur famille.

Les motifs de consultation principales sont des conflits entre parents et ados, les tensions avec les beaux-parents, des difficultés de communication, quand on ne se comprend plus.

Les ados viennent avec beaucoup de questions d’identité : Qui suis-je ? Pourquoi je me sens différent ? Est-ce que je suis homosexuel ? Qu’est-ce que je vais faire de ma vie ?

De nombreux parents m’appellent paniqués par des comportements à risque de leur jeune :  fugue, sexualité à risque, abus d’alcool ou de drogue, anorexie, tentative de suicide, …

Lorsqu’un adolescent est victime d’un traumatisme comme du harcèlement, ou une agression sexuelle, je vais l’aider à digérer le traumatisme au moyen de l’EMDR (cfr “enfants”), soutenir ses parents, les accompagner dans d’éventuelles démarches et ouvrir un espace de parole pour la famille si nécéssaire.

Enfin, j’entends en consultation de plus en plus de questions de parents autour des réseaux sociaux, de l’utilisation des smartphones, d’internet : dépendance, harcèlement, consommation de jeux vidéos, etc.